Présentation de la section SUD DG

Pour l’accueil des nouveaux arrivants à la DG
Septembre 2021

Présentation de la section SUD DG

La section Sud DG fait partie du syndicat Sud Insee, vous pouvez retrouver plus d’informations sur son site internet : http://www.sudinsee.org/.

La section DG se concentre sur la défense et les intérêts des agents affectés à la Direction Générale. N’hésitez pas à prendre contact avec nous, si vous le souhaitez, à nous rejoindre en tant que militant·es ou simples adhérent·es. Notre syndicat est au service de tou·tes les agents, syndiqué·es ou non, il se construit avec les collègues qui y agissent.

Comment communiquonsnous avec les agents ?

Nous informons, via des tracts, un journal, des assemblées générales et des HMI de ce qui se passe à la DG et à l’Insee, mais aussi des mouvements sociaux que nous soutenons.

Les HMI (Heures Mensuelles d’Information) sont un droit. Chaque agent (syndiqué·e ou non) peut participer dans la limite d’une heure par mois (droit cumulable) à des réunions d’information organisées par les syndicats. Lors de ces HMI, nous évoquons des thèmes actuels et diversifiés : en donnant la parole à des grévistes en lutte, en parlant féminisme (venue de Mathilde Larrère, historienne, sur le thème des luttes des femmes), en nous adaptant à l’actualité, notamment celle des Gilets Jaunes avec la diffusion du film J’veux du soleil, en évoquant bien sur les réformes : prélèvement à la source (avec la venue de militants Sud de la DGFiP), réforme des retraites (avec Gérard Filoche, retraité, ancien inspecteur du travail et syndicaliste), réforme de la fonction publique (avec Bernard Friot pour parler du statut de fonctionnaire et du salaire à vie)…

Comment communiquonsnous avec la direction ?

En tant qu’élu·es, nous participons aux instances représentatives du personnel. Nous y remontons les demandes et les besoins des agents. Nous organisons des assemblées générales (AG) pour que tous les agents puissent s’exprimer et pour que nous puissions remonter les revendications prises collectivement lors de celles-ci.

Nous suivons aussi les changements réglementaires, les réorganisations de service, les redéfinitions de postes, les conditions matérielles.

N’hésitez pas à nous remonter des problèmes que vous ou vos collègues rencontreriez.

Si nous participons aux instances représentatives du personnel, nous savons que seules les luttes et les rapports de force permettent d’obtenir des avancées. Nous privilégions les luttes collectives, pour que les agents impactés puissent s’organiser ensemble et avec nous pour défendre leurs conditions de travail.

Nous défendons aussi des agents qui nous contactent pour des problèmes personnels : conflit avec la hiérarchie, problème de mobilité, etc.

Qui défendons-nous ?

Nous défendons l’ensemble des agents du White : les agents de l’Insee syndiqué·es ou non, les agents d’entretien, les agents de l’Agraf…

En 2018, lorsque des agents de l’Agraf ont contacté des syndicats, nous avons participé à l’organisation d’une intersyndicale pour défendre leurs conditions de travail. Cette dernière a conduit à l’organisation d’une pétition signée par presque tous les agents déjeunant à la cantine.

Vous vous préoccupez que de l’Insee ?

Nous ne sommes pas corporatistes. Nous participons aux différents mouvements de la fonction publique (défense du statut, défense des services publics, revalorisation du point d’indice…) mais aussi aux mouvements plus larges. En effet, nous pensons que c’est tous ensemble que nous aurons le pouvoir d’améliorer réellement le sort des travailleurs et des travailleuses. C’est pour cela que nous avons rejoint les gilets jaunes, les marches pour le climat…

Nous sommes aussi solidaires des luttes des autres travailleurs et travailleuses, par solidarité mais aussi parce que leurs victoires peuvent en permettre d’autres. En effet, lorsqu’un secteur acquiert de nouveaux droits, cela peut servir d’exemple, de jurisprudence pour permettre à d’autres de revendiquer une harmonisation des droits par le haut. Nous avons ainsi soutenu la lutte des postiers du 92. Nous les avons invités à venir expliquer les raisons de leur grève et exposer les dégradations de leurs conditions de travail que leur direction comptait leur imposer. Par la suite, nous avons tenu une caisse de grève pour que les agents de l’Insee puissent les soutenir financièrement.

Le collectif contre la réforme des retraites

Un syndicat doit aider à construire des collectifs revendicatifs et combatifs. Ainsi, lors d’une Assemblée Générale pour présenter la réforme des retraites de 2019, nous avons proposé de monter un collectif. Le Comité de Mobilisation de la DG de l’Insee a ainsi vu le jour et a regroupé des syndiqué·es et des non-syndiqué·es. Il a été défendu par les syndicats CGT, FO et Sud Insee. Ce comité a produit et diffusé « une information statistique de qualité pour éclairer le débat public » sur la réforme des retraites.

Ces parutions et leurs reprises dans la presse ont motivé la création d’un collectif plus large : le collectif Des Chiffres et Des Luttes. Ce dernierregroupe des agents de la statistique publique (Insee, Dares, Drees…) et s’est lui aussi mobilisé contre le projet gouvernemental de réforme des retraites.

Quel est notre mode de fonctionnement à la section DG ?

Nous essayons de mettre en place une démocratie la plus directe possible. Pour que chacun·e puisse s’exprimer, nous nous réunissons au moins une fois toutes les deux semaines pour décider collectivement de nos actions et échangeons régulièrement par mail. Nous avons également fait le choix de ne pas avoir de permanents car nous pensons qu’il est important de garder un réel contact avec les métiers et les conditions de travail de l’Insee.

Quels sont nos liens avec les autres sections Sud de l’Insee ?

Outre la défense des agents localement, nous sommes en lien avec les autres militant·es Sud de l’Insee. Au niveau national, Sud Insee défend l’ensemble des agents de l’Insee, l’indépendance de l’institut… Pour plus de détails, rendez-vous sur le site : http://www.sudinsee.org/

Comment travaillons-nous avec les autres syndicats de la DG ?

Pour être efficace, nous cherchons à travailler avec les autres syndicats sur des revendications communes dès que cela est possible. Lors des manifestations, nous défilons avec les syndicats Insee présents.

Cette année encore, les raisons de lutter ne manqueront pas : possible retour de la réforme des retraites, dérèglement climatique, possible réforme de la sécurité sociale, défense de nos libertés d’expression et de manifester…

N’hésitez pas à nous rejoindre !

Section Sud DG